Plus de chances de survivre à un crash d’avion que de cliquer sur une pub

Internet est envahi par les publicités en tous genres. Si certaines sont plutôt discrètes et stratégiques, d’autres sont en revanche agressives voire intrusives. Dans tous les cas, quelles sont les chances pour que les internautes s’aventurent à cliquer sur les bannières publicitaires  ? Solve Media, une société de conseil en publicité, s’est justement amusée à comparer la probabilité de cliquer sur une bannière publicitaire avec la probabilité de vivre des phénomènes rares.

N.B : pour que cette liste vous parle plus, j’ai remplacé les références américaines par des « équivalents » français.

1. Vous avez 2,13 fois plus de chances d’avoir un « full » au poker que vous n’êtes susceptibles de cliquer sur une bannière publicitaire

 

2. Vous avez 31,25 fois plus de chances de gagner au loto que vous n’êtes susceptibles de cliquer sur une bannière publicitaire

 

3. Vous avez 40,17 fois plus de chances d’avoir des jumeaux que vous n’êtes susceptibles de cliquer sur une bannière publicitaire

 

4. Vous avez 87,80 fois plus de chances de postuler et d’être admis à Science-po ou l’ENS que vous n’êtes susceptibles de cliquer sur une bannière publicitaire

 

5. Vous êtes 111,40 fois plus enclins à regarder la Nouvelle Star que vous n’êtes susceptibles de cliquer sur une bannière publicitaire

 

6. Vous êtes 112,50 plus enclins à vous inscrire à la formation complète des commandos marine, que vous n’êtes susceptibles de cliquer sur une bannière publicitaire

 

7. Vous avez 279,64 plus de chances de grimper le mont Everest que vous n’êtes susceptibles de cliquer sur une bannière publicitaire

 

8. Vous avez 475,28 plus de chances de survivre à un crash d’avion que vous n’êtes susceptibles de cliquer sur une bannière publicitaire

 

Ainsi, malgré le fait incontestable que les internautes passent de plus en plus de temps à surfer sur le net, la probabilité que ces derniers cliquent effectivement sur une pub apparaît faible, si faible qu’il y aurait entre 2,13 et 475,28 plus de chances de vivre un phénomène rare. Est-ce que cela est vrai ? Peut-être que oui, peut-être que non. Malheureusement, la méthode utilisée pour obtenir les chiffres ci-dessus n’a pas été délivrée.

Peu importe, je crois que ce qu’il faut en retirer, sur le ton de l’humour, c’est que les gens, manifestement, n’aiment pas, voire détestent la pub.

En matière de blogging, il faut donc éviter d’en abuser pour ne pas faire fuir vos lecteurs (faites également attention aux pop-up jetées à la figure des visiteurs). Et puis il va de soi qu’il ne faut pas penser pourvoir exclusivement en vivre.

 

Sources :
It’s More Likely You Will Survive a Plane Crash or Win the Lottery than Click a Banner Ad, Nicholas Carlson, Business Insider
Solve Media, Solve Media

Articles connexes:

  • http://hsia.fr/ Ling-en Hsia

    Je vais me faire des ennemis mais je n’ai pas peur: Utiliser de l’affichage Adsense sous forme de texte et de bannières permettra aux blogueurs débutants-intermédiares au mieux quelques dizaines d’euros… 
    Si on est sérieux quant à l’objectif de devenir pro, il faut viser bien plus haut et ne pas se fixer des objectifs à quelques cents le clic.

    :)

    • http://www.apprendreabloguer.com Julie Marianna David

      C’est vrai que je vois certains blogueurs abandonner Adsense, puisque la pub est aujourd’hui le moyen le moins efficace, comparé à l’affiliation et à la création de produits, de gagner sa vie en bloguant. Par contre, comme tu le soulignes, cela permet à des blogueurs débutants/intermédiaires de gagner, au mieux, quelques dizaines d’euros. Moi, par exemple, j’ai gagné quelques dollars dès le premier mois de blogging via Adsense ! Comme je n’ai pas de produit, et que je commence à peine à faire de l’affiliation, c’est toujours bon à prendre ! Je pense que si j’ai réussi à recevoir quelques clics, c’est avant tout parce que je me suis concentrée sur la production de contenu utile et que j’ai optimisé le design de mon blog. Aussi, j’ai d’abord commencé avec une seule bannière, et j’ai intégré la deuxième après. Car je ne voulais surtout pas effrayer mes visiteurs.

  • http://twitter.com/allorap Bruno Rogerio

    je pense en plus que les bénéficiaires du systèmes d’affichage publicitaire sont les annonceurs car même si personne ne clique sur une pub, elle est mémorisée finalement par l’internaute à force de la voir sur plusieurs sites…

  • http://twitter.com/VisiteANewYork VisiteANewYork

    prenant beaucoup l’avion, ce n’est pas le genre de statistiques qui me rassurent …

  • http://bbrounch.tumblr.com B Pinto

      En effet, il est dommage de ne pas être au courant de la technique utilisé pour établir les statistiques, puisque dans ce cas là il est difficile de se rendre compte de la véracité de ses chiffres ! 

      Cela dit, l’initiative et les exemples utilisés pour rendre compte de la probabilité de cliquer sur une bannière publicitaire est assez drôle ! Pour ma part, je n’ai jamais cliqué sur une telle bannière ! :)

  • cfou

    je déteste toutes ces fichues pubs qui s’invitent sur nos pc, cela me hérisse le poil! cela dit il y en a partout!!dans ma boite aux lettres, dans la rue, au cinéma!! désormais on ne peut plus regarder youtube ou écouter une chanson sur deezer sans avoir une pub toutes les 5 minutes!!! Et rappelons-nous d’une chose: c’est nous tous qui l’a payons!! mais où va le monde?!